dimanche 30 mai 2010

Espagne : 2ème mauvais élève

Malgré des mesures importantes décidées par les socialistes espagnols, le marché juge nécessaire de pénaliser l'Espagne et dégrade à AA+ la note de confiance.

Difficile exercice qui consiste à réclamer plus d'austérité et de rigueur pour ensuite estimer, quand même, que cette rigueur nuit gravement à l'évolution du PIB et, donc, aux capacités de remboursement du pays.

A quand la suite? Irlande, Italie, France, USA, ......

(photo le Nouvel Obs)

2 commentaires:

David CABAS a dit…

Connaissez vous la loi Giscard Pompidou et le Traité de Maastrich ?

Alors que les bourses chutent, que l'Euro est à l agonie, que les plans d'austérités se multiplie à travers l'Europe, il serait sage de connaître les vrais raisons de l'augmentation de la dette !

Le bon sens commun voudrait que la dette soit du à trop de sociale, trop de santé, trop de services publiques, trop de fonctionnaires, trop de retraites. Nos responsables politique se font l'écho d'un tel message et mettent en œuvre des plans sensés répondre aux problèmes de la dette !

Mais tout ceci est une arnaque : L'arnaque de la dette !

Jusqu'au 3 janvier 1973, la Banque de France avait le droit d'émettre du crédit à très bas taux d'intérêt afin de financer les besoins de l'état et d'investir dans les projets d'avenir !

Mais sous prétexte d'inflation, le gouvernent Giscard Pompidou a cru bon empêcher la Banque de France de faire son travail en transférant de fait le pouvoir aux banques privés. Et oui depuis cette époque la France s'endette auprès des marchés financiers avec des taux d'intérêts élevés et c'est obligatoire pour tous les pays membres depuis Maastrich et les traités suivants!

En claire, ce sont les taux d'intérêts imposés sur la dette qui créer l'augmentation folle des dette publique !

L'alternative

Un retour au crédit publique productive, redonner le pouvoir au nation de battre monnaie afin de l'investir non dans les bulles spéculatives ou dans les jeux des casinos financiers mais bien dans l'économie physique au service de la population et du travail humain.

Nous devons dire Non au chantage de l'empire de la finance de la City de Londre et de Wall Street à New York

Si tu veux rejoindre la bataille pour changer le système économique rejoins moi sur mon groupe : http://www.facebook.com/group.php?gid=104166076293247&ref=ts

David CABAS
david.cabas.over-blog.fr

Politique et people a dit…

La faute revient surtout à une mauvaise gestion de budget de l'état et, ce, tant par les socialistes que par le RPR/UMP.

Les gouvernement se succèdent depuis Pompidou/Giscard et pratiquent une politique économique de fuite en avant.

La décision de créer l'€ est une décision largement partagée (droite gauche confondus) le refus de créer une politique budgétaire et fiscale européenne empêche le système de fonctionner.

Le retour en arrière permettrait, certes, de dévaluer mais augmenterait immédiatement la dette et, là , bonjour le plan d'austérité